Syrie: reprise d’un processus d’évacuation après un attentat sanglant

17376

Le processus d’évacuation de milliers de personnes de zones assiégées dans la Syrie en guerre, bloqué durant des heures, a repris samedi après un attentat suicide contre des bus de déplacés qui a tué au moins 43 personnes.

Plus de 7.000 personnes avaient été évacuées vendredi de quatre localités syriennes assiégées: deux rebelles – Madaya et Zabadani, près de Damas – et deux prorégime – Foua et Kafraya (nord-ouest) -, en vertu d’un accord signé par le Qatar, soutien de la rébellion, et de l’Iran allié du président Bachar al-Assad.

Mais elles se sont retrouvées bloquées durant des heures dans des bus près d’Alep, la grande ville du Nord, incapables d’arriver à leurs destinations finales, en raison de désaccords entre les parties adverses.

C’est le moment qu’a choisi un kamikaze samedi pour faire exploser sa camionnette piégée à côté des 75 bus transportant des personnes évacuées de Foua et Kafraya, deux localités prorégime, causant un carnage.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here