L’Ukraine a décidé de « marquer » un tiers des emprunteurs bancaires

22845

На Украине решили "забить" на треть банковских заемщиков

La qualité des portefeuilles de prêts des banques ukrainiennes continue sûrement à se détériorer.

En ce moment, le total des prêts bancaires, émis par les ménages de l’Ukraine (dont le montant est supérieur à 160 milliards d’uah), n’est pas desservi par près de près d’un tiers des prêts, suggère l’avocat André Вигиринский.

Selon la NBU, à l’issue de l’année 2016, les prêts bancaires non financières s’élevaient à 993,6 milliards d’uah, et les ménages — 156,1 milliards de dollars, c’est-à-dire à environ un sixième de l’entreprise de l’indicateur. Le volume de la dernière métrique récemment baissé. La qualité de crédit des portefeuilles, avec cela, le reste n’est pas apte à même de payer les banques, de plus, continue de se détériorer. Si au début de 2014, la part des prêts non performants ne tient pas jusqu’à 20% , au cours des trois dernières années, ce chiffre est passé à plus de 30% selon les statistiques officielles. Et compte tenu de la pratique courante d’invisibilité/embellissements des banques de la situation, il est probable que ce n’est pas le taux final», — a déclaré l’expert.

Comme indiqué dans le Rapport sur la stabilité financière» de la BNU: «il existe un gros écart dans des problématiques des prêts entre les banques I et II de groupes (13% du portefeuille), et les banques à capitaux étrangers (38% du portefeuille). Cela montre qu’une partie des banques à capitaux ukrainiens s’attarde à la reconnaissance des prêts en difficulté et correspondant à la formation de réserves», — dit l’article.

Indique que le diagnostic de banques et de l’entrée en vigueur des nouvelles règles d’évaluation du risque de crédit depuis le début de l’année 2017 inciterait les banques d’afficher une véritable image de la qualité des actifs». Compte tenu de ces proportions, on peut supposer que dans le total des prêts des ménages (160,5 milliards d’uah) ne sont pas desservies par prêts d’un montant au moins 50 milliards d’uah (et, rappelons-le, seulement de payer les banques)».

Indique que sur les couloirs du parlement pour la deuxième année, «erre» le projet de loi de l’Ukraine «Sur la restructuration de la dette de la personne physique ou la reconnaissance de sa faillite», qui, conformément à la note explicative, doit apporter la «victoire aux banques pour le compte de la purification de leur bilan de la «mort» de la dette et de la préservation de leurs clients parmi les participants actifs de crédit à la consommation».

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici