Les six mesures pour réduire la mortalité sur les routes

8356

Outre la vitesse limitée à 80km/h sur les voies secondaires, d’autres mesures sont adoptées, dont une sanction durcie pour le téléphone au volant et l’usage d’éthylotest antidémarrage.

Derrière la décision la plus commentée, la plus controversée, de limiter au 1er juillet la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté d’autres mesures en faveur d’une meilleure sécurité routière.

Routes secondaires à double sens à 80km/h.

À partir du 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central (terre-plein, barrière), soit la quasi totalité de ces routes, est abaissée de 90 km/h à 80km/h. Le gouvernement espère avec cette mesure sauver « 350 à 400 vies par an », soit près d’une par jour.

Le gouvernement prévoit toutefois une « clause de rendez-vous » dans deux ans pour mesurer l’efficacité de la mesure sur la mortalité routière. « Le 1er juillet 2020, on fera le bilan, je ferai le bilan, et si s’agissant du nombre de tués les résultats ne sont pas au rendez-vous on en tirera les conséquences », a affirmé le Premier ministre. L’exécutif prévoit aussi, à l’horizon 2021, de donner la possibilité à un conducteur contrôlé en excès de vitesse de plus de 40 km/heure et faisant l’objet d’une suspension de permis de continuer à conduire, à condition de ne conduire qu’un véhicule équipé d’un contrôleur électronique de vitesse.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here