Saint-Étienne-du-Rouvray : les ratés de l’antiterrorisme

5810

Retour sur l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray et les révélations récentes de Mediapart quant à un raté des services de renseignements.

Le 26 juillet 2016, deux hommes armés s’introduisent dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en pleine office, tuent le prêtre et blessent très gravement un homme, ecript https://www.franceculture.fr.

Très rapidement, la Bri et la Brigade Anti-Criminalité de Rouen arrivent sur place et se déploient autour de l’église. Après une tentative de négociation, les terroristes sortent de l’édifice et s’élancent vers les forces de police, ils sont alors abbattus.

Est-ce un attentat qui aurait peut-être pu être évité ?

C’est ce que révèle Mediapart et notre invité aujourd’hui Matthieu Suc par une enquête montrant que les renseignements français connaissaient et travaillaient sur l’un des assaillants…

Ce que j’ai découvert avec l’enquête de l’IGPN déclenchée suite à nos révélations, c’est qu’il n’y avait pas qu’un seul service au courant mais trois services qui étaient en train de surveiller Adel Kermiche : la DRM, le service militaire spécialisé sur la technique regardait de près et a transmis trois notes à l’instant T, et les renseignements territoriaux, un petit service né de la fusion des renseignements généraux qui font une note et la transmettent, et plus terrible : deux particuliers, à ma connaissance, qui s’inquiètent du djihad et tombent sur la chaîne Telegram d’Adel Kermiche et font des signalements aux forces de l’ordre…

Donc quatre services de renseignement aidés par les services de renseignement américains, ça fait cinq, plus deux particuliers qui font des signalements, là ce n’est plus une faille c’est un trou béant !

On a la quasi totalité des services de renseignement qui travaille sur l’un des deux tueurs dans la semaine qui précède le meurtre du Père Hamel, on a des infos suffisantes pour les arrêter -si elles avaient été mises en commun-, et malheureusement ils vont tuer le prêtre.

Matthieu Suc

En France on a cette culture du secret au sein des services de renseignement… Quand on a sorti le papier sur Saint-Etienne-du-Rouvray le 4 janvier, le 5 janvier la première réaction de la Préfecture de Police n’a pas été de vérifier si ce que je disais était vrai ou faux, s’il y avait un scandale ou pas mais a été de chasser celui qu’ils estimeraient être un lanceur d’alerte. On voit bien qu’il y a encore beaucoup de travail à faire sur ces questions.
Matthieu Suc

« Superfail », à découvrir chaque vendredi

« Superfail » est notre nouveau podcast « natif », né comme podcast et originaire du numérique, sans passer d’abord par l’antenne hertzienne. C’est Guillaume Erner, le producteur des Matins de France Culture, qui se lance sur cette nouvelle « antenne » numérique : chaque vendredi matin, retrouvez une histoire d’échec, de fail, décryptée avec un invité. Un nouveau programme à part entière à écouter à votre rythme, quand vous le désirez. Et qui a pour ambition d’explorer les possibilités offertes par le média, en termes de ton, d’écriture, de durée…

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here