Les insoumis⋅es se mobilisent en vue de l’élection municipale anticipée

5120

Les élections n’en finissent pas du côté de Schiltigheim en Alsace. Si pour la plupart des villes en France il faudra attendre 2020 pour élire son ou sa maire, c’est déjà l’heure de voter à Schilick pour cette élection municipale anticipée qui verra pour la première fois l’apparition d’une liste insoumise le 8 avril prochain lors du premier tour.

Les têtes de liste Marc Baader et Marie A. Meynogliu
Les têtes de liste Marc Baader et Marie A. Meynogliu

Les groupes d’actions locaux multiplient déjà les initiatives afin de faire participer les Schilikois⋅es à la construction d’un programme municipale dans la lignée de l’Avenir en Commun. Pour se faire, des ateliers publics d’écriture sont organisés à travers la commune pour échanger avec les habitant⋅e⋅s et recueillir leurs propositions. Des réunions sont également programmées afin de discuter du futur programme avec les militant⋅e⋅s. Les insoumis⋅es ont par ailleurs participé à leur manière au carnaval de la ville qui avait lieu le 25 février dernier en distribuant leur tract « carnavalesque » teinté d’humour et en se joignant aux vives protestations citoyennes contre l’équipe municipale actuellement en place, ecrit Lafranceinsoumise.fr.

Dans cette ville où Jean-Luc Mélenchon était arrivé en tête avec près de 27% des voix et où la France insoumise avait pris la deuxième place lors des élections législatives, les espoirs sont grands. Comme au niveau national, la liste insoumise souhaite incarner la volonté de changement des habitant⋅e⋅s et a déjà fait part de plusieurs propositions telles que « stopper les dérives folles de la bétonisation, démocratiser les prises de décisions, garantir l’égalité des droits dans tous les quartiers, repenser les transports en commun, reverdir la ville, l’engager dans une réelle transition écologique, la rendre plus accessible aux personnes handicapées, focaliser l’action des services municipaux sur l’utilité sociale, relocaliser l’emploi et étendre l’accès à la culture. »

Derrière les deux têtes de liste Marc Baader et Marie Albera Meynogliu les militant⋅e⋅s entendent bien « faire de Schiltigheim un exemple à suivre » et pourquoi pas inspirer d’autres listes insoumises d’ici 2020.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here