Gassama : pour remercier le héros, Macron le régularise et lui propose de devenir français

2650

Emmanuel Macron a rencontré lundi matin Mamoudou Gassama, ce jeune malien sans-papier qui a sauvé un enfant suspendu dans le vide, dimanche, à Paris. L’homme de 22 ans va être régularisé et va intégrer le service civique des sapeurs-pompiers.

« Tous les papiers vont être régularisés. » C’est la promesse faite lundi matin par le chef de l’Etat, Emmanuel Macron à Mamoudou Gassama, lors d’une rencontre à l’Elysée. Agé de 22 ans, ce Malien sans-papiers est devenu un héros après avoir sauvé un enfant suspendu dans le vide, dimanche, à Paris. La vidéo du sauvetage, filmée par un passant, a fait le tour du monde et a été vue des millions de fois. « Je n’ai rien pensé, j’ai pensé à le sauver et Dieu merci je l’ai sauvé », a timidement déclaré le jeune homme sur BFM lundi matin, quelques minutes avant son entretien avec le Président. « Bravo », lui a répondu ce dernier.

Concrètement, Emmanuel Macron lui a proposé d’entamer les démarches en vue d’une naturalisation, ce que le jeune homme a accepté. « La France est une volonté, et M. Gassama a démontré avec engagement qu’il l’avait! », a tweeté le président de la République, ecrit Lejdd.fr.

Macron précise qu’il s’agit d’une « décision exceptionnelle »

Emmanuel Macron lui a toutefois expliqué qu’il s’agissait d’une exception car en tant que migrant non demandeur d’asile, il n’aurait pas dû être régularisé. « On ne peut pas donner [de papiers] à tous ceux qui viennent du Mali, du Burkina. Quand ils sont en danger on donne l’asile, mais pas pour des raison économiques », lui a-t-il ainsi dit.

Un acte exceptionnel ne fait pas une politique

« Mais pour ce qui vous concerne, vous avez fait quelque chose d’exceptionnel. Même si vous n’avez pas réfléchi, c’est une acte de courage et de force qui fait l’admiration de tous (…) Cela justifie une décision exceptionnelle », a-t-il ajouté devant la presse après cet entretien. Pour autant « un acte exceptionnel ne fait pas une politique », a-t-il encore insisté.

Mamoudou Gassama, Emmanuel Macron. (Reuters)

Interrogé sur le fait de savoir si la nationalité française se méritait, Emmanuel Macron a répondu : « Bien sûr », avant d’ajouter : « Mais il y a des règles, c’est ce que aussi j’expliquais aussi en toute transparence à ce jeune homme. Il ne faut pas être démagogique et dire que tout est possible. On protège des gens en danger dans leur pays ce qui n’est pas son cas. Si je commence à dire ‘on accepte tout le monde sans règle’, pour le pays ce n’est pas soutenable ».

Le héros va faire son service civique chez les pompiers

Le jeune homme devrait par ailleurs intégrer le service civique des sapeurs-pompiers, proposé aux jeunes âgés de 18 à 25 ans. « La Brigade des pompiers de Paris est prête à l’accueillir », a encore tweeté Emmanuel Macron. Les pompiers de Paris l’ont confirmé.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here