Évasion fiscale : la campagne se déploie dans tout le pays

2345

Les actions locales d’insoumis·es dans le cadre de la campagne de La France insoumise contre l’évasion fiscale se multiplient. On compte déjà une cinquantaine d’événements publics. Ce sont des ateliers des lois comme à Lille le 28 avril avec Marie Agam, coordinatrice de la campagne, ou à Saint-Brieuc et Issy-Les-Moulineaux (avec Hugo Hanry, orateur de la campagne) le 9 juin prochain, ou encore un atelier de formation comme à Saint-Pierre-des-Corps le 25 mai.

Ce sont aussi des réunions publiques comme à Foix le 18 mai avec Jeanne Chevalier, animatrice du livret « banques » de la France insoumise ou à Vannes le 6 juin prochain avec Bastien Lachaud, député. Ce sont encore des débats à l’occasion de fêtes insoumises comme à Végennes-Bétaille (Lot) le 26 mai dernier avec François Cocq, orateur national ou en Ille-et-Vilaine le 9 juin prochain avec Matthias Tavel, coordinateur de la campagne.

En parallèle, la France insoumise poursuit son travail d’opposition et de proposition dans les assemblées. Ce mois de mai aura notamment vu paraître une tribune de parlementaires européen·ne·s de cinq nationalités contre les paradis fiscaux en Europe dont Younous Omarjee pour LFI, déclinant et élargissant la campagne commune annoncée avec Podemos. Et à l’Assemblée nationale, la pression de la France insoumise et d’autres a permis l’adoption d’un rapport proposant de déconstruire très largement le verrou de Bercy qui empêche aujourd’hui la justice de poursuivre librement les fraudeur·se·s fiscaux·les (lire l’expression d’Eric Coquerel à ce sujet).

Cette action se fait évidemment sans oublier le soutien aux lanceurs·ses d’alerte : à Carpentras, le mouvement prépare ainsi sa participation au rassemblement de soutien à Nicole Briend, militante d’Attac poursuivie en justice pour avoir dérobé une chaise dans une agence BNP et qui sera jugée le 7 juin prochain.

Le nouveau matériel permet de multiplier les points de rencontre avec la population, à l’image du nouveau tract en forme de faux billet tiré à 1 million d’exemplaires. Les insoumis·es s’en emparent et l’apprécient manifestement, qu’il s’agisse de distributions classiques comme à Perpignan, Montceau-les-Mines ou au Mans, ou de « caravane insoumise contre l’évasion fiscale » comme à La Rochelle par exemple… De nouvelles affiches sont également disponibles. Les délinquants fiscaux peuvent se faire du souci : on ne peut plus frauder tranquille ! Alors vous aussi, emparez-vous de cette campagne pour agir près de chez vous !

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here