Donald Trump ordonne la création d’une force armée pour «dominer l’espace»

20165

Le président américain a signé un décret demandant au Pentagone de créer ce qui deviendrait la sixième branche des forces armées américaines, indépendante de l’armée de l’air, confirmant ses ambitions spatiales.

Le président Donald Trump a confirmé lundi sa volonté officielle de créer une sixième branche des forces armées américaines, une «force spatiale» («US Space Force») qui serait indépendante de l’armée de l’air, mais que le Congrès doit encore autoriser. «J’ordonne par la présente le département de la Défense et le Pentagone de commencer immédiatement le processus nécessaire pour établir une force spatiale comme sixième branche des forces armées», a-t-il déclaré lundi lors d’un discours sur l’espace à la Maison Blanche.

«Nous allons avoir une armée de l’air, et une force armée de l’espace, séparée mais égale», a-t-il dit, tranchant le débat actuel en défaveur de ceux qui voulaient que la nouvelle force spatiale soit rattachée à l’US Air Force. Donald Trump avait déjà indiqué qu’il était favorable à la création de cette sixième branche, aux côtés de l’armée de terre (US Army), l’armée de l’air (US Air Force), la marine (US Navy), le corps des Marines et les garde-côte.

La balle dans le camp du Congrès

Au Congrès, le débat fait rage depuis des années entre les partisans d’une nouvelle entité à l’égale des autres corps, et ceux qui trouvaient plus fonctionnel de laisser l’espace dans le giron de l’armée de l’air. La création de cette force spatiale ne pourra se faire du jour au lendemain, et le Congrès devra dans tous les cas adopter une loi à cet effet.

Mais l’ordre du président républicain établit clairement comme politique officielle de son administration, et du Pentagone, de créer cette force. «Pour défendre l’Amérique, une simple présence dans l’espace ne suffit pas, nous devons dominer l’espace», a déclaré Donald Trump. Cette annonce prolonge les ambitions spatiales claironnées par le président américain en décembre dernier, quand Donald Trump avait annoncé vouloir renvoyer des Américains sur la Lune, avant une éventuelle mission sur Mars.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici