François Hollande, une offensive médiatique

20163

Interviews en pagaille, séances de dédicaces en série, petites phrases en rafale, il profite du succès de son livre pour se faire une place au soleil.

C’est la surprise éditoriale de l’année. Un auteur mal aimé, un livre médiocre, une campagne de promotion amère, voire revancharde : rien ne destinait Les Leçons du pouvoir, signé François Hollande, à une grande carrière commerciale. Et pourtant, deux mois après sa sortie, l’ouvrage figure toujours sur le podium des meilleures ventes !

Tout le monde sait que les anciens présidents, même lorsqu’ils ont connu, au temps de l’Élysée, des cotes de popularité en berne, reconquièrent un jour ou l’autre le cœur des Français.

L’offensive n’est pas uniquement médiatique. Chaque fois, François Hollande prend bien soin de distiller avis et commentaires politiques. Il avait frappé un grand coup dans « Quotidien » le 26 avril, en répondant à Yann Barthès qui lui demandait si Emmanuel Macron était le « président des riches » par la négative. Avant de lâcher : « il est le président des très riches. » Une petite phrase qui avait rapidement fait le tour des réseaux sociaux et des médias. Depuis, François Hollande s’impose comme un observateur de la vie politique. Sur Europe 1, il a fustigé l' »incohérence » des pays européens face au drame de l’Aquarius, salué la politique d’Emmanuel Macron sur le remboursement de certains soins dentaires et critiqué sévèrement la phrase du président sur les aides sociales qui coûtent un « pognon de dingue ». Bref, François Hollande parle, beaucoup, et se montre, beaucoup aussi.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici