Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

20157

Les Etats-Unis ont mis leur menace à exécution : les voilà qui se retirent du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. L’annonce a été faite, mardi 19 juin, par l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies. Nikki Haley qualifie cette institution de « cloaque de partis pris politiques ».

Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d’une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l’homme un sujet de moquerie.

« Une hostilité sans fin à l’égard d’Israël »

La diplomate explique cette décision par le fait qu’aucun autre pays « n’avait eu le courage de soutenir les combats » menés par les Etats-Unis pour réformer une institution qu’elle a qualifiée « d’hypocrite et d’égoïste ».

« Ce faisant, je tiens à préciser très clairement que cette décision n’est pas un retrait de nos engagements pour les droits de l’homme », a-t-elle dit aux côtés du secrétaire d’Etat Mike Pompeo.

Elle a également critiqué les pays partageant les mêmes valeurs que les Etats-Unis mais qui « n’ont pas voulu remettre sérieusement en cause le statu quo ».

Cette arène « se focalise de manière excessive et entretient une hostilité sans fin à l’égard d’Israël » ce qui est, selon elle, « la preuve évidente que le conseil est animé par des intentions politiques et non par les droits de l’homme ».

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici