« Il ne faudrait pas que Mézard soit l’Adrien Rabiot du gouvernement »

2771

Les critiques formulées cette semaine par le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, ont déplu à Matignon, qui lui a fait savoir.

Les critiques formulées dans Le Monde par le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, contre la gestion par le ministère de l’Intérieur des collectivités locales agacent. « Le Premier ministre l’a appelé le soir même pour avoir une explication franche », dit-on à Matignon. « Il ne faudrait pas que Mézard soit l’Adrien Rabiot du gouvernement. Au sein d’une équipe, on ne peut pas avoir un pied dedans et un pied dehors. Soit on joue collectif, soit on est invité à rester seul sur le banc », tacle un conseiller ministériel.

Mézard « ni responsable ni coupable des relations avec les élus »

« Les collectivités, de manière générale, n’aiment pas le passage en force, rappelle l’ancien sénateur (PRG) du Cantal. A trop vouloir s’appuyer sur France urbaine [l’association des métropoles, des grandes villes et agglomérations], forcément on irrite les autres », déclarait notamment Jacques Mézard dans les colonnes du Monde. « Pour ce qui est de mon périmètre, je discute avec toutes les associations, je n’ai pas de problèmes. Mais je ne suis pas le ministre des collectivités locales. Je ne suis ni responsable ni coupable des relations avec les élus », avait-il ajouté.

Lejdd.fr

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here