MOTION DE CENSURE : «Nous n’avons pas fini de détrôner les monarques»

1266

Discours de Jean-Luc Mélenchon, président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale, le 31 juillet 2018 dans le cadre des deux motions de censure, déposées l’une par « Les Républicains » et l’autre par « La France insoumise », « Nouvelle Gauche » et « Gauche démocrate et républicaine ».

Jean-Luc Mélenchon a expliqué que l’affaire Benalla était le symptôme des dérives de la cinquième République et qu’elle faisait voir une « chaîne de turpitudes ininterrompues au sommet de l’État ».

Le président du groupe « La France insoumise » s’est félicité du retrait du projet de réforme constitutionnelle et a appelé le gouvernement à soumettre ce projet à référendum pour en finir avec la crise de défiance du peuple vis-à-vis de ses institutions, ecrit Lafranceinsoumise.fr.

Jean-Luc Mélenchon a enfin posé la question de la vertu en politique et a appelé à faire la loi en fonction d’elle plutôt qu’en fonction du marché.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here