Plus de 50 caravanes rurales pour clôturer un mois de juillet riche en actions

5669

C’était donc plus de 50 caravanes rurales qui étaient organisées ce weekend aux quatre coins de la France. De quoi conclure en beauté un mois d’initiatives au coeur des territoires ruraux. Les groupes d’action ont su se mobiliser une nouvelle fois pour aller à la rencontre des habitant·e·s et évoquer leurs problématiques tout en mettant à l’honneur les propositions issues de « L’Avenir en Commun ». Face au rejet fortement exprimé d’Emmanuel Macron et son gouvernement, encore un peu plus discrédité par les affaires récentes, les insoumis·es ont su proposer et innover à travers des formes d’actions très diverses tout en répondant aux inquiétudes particulièrement présentes dans les territoires ruraux. C’est le cas des fermetures incessantes des services publics, des gares, de la pauvreté qui gagne du terrain, touchant les jeunes comme les aînées.

À Bagnères-de-Luchon, la journée a commencé à 10h par une déambulation sur le marché avec Michel Larive, Ninon Gillet (soignante en EHPAD et candidate aux élections européennes), Maxime Da Silva (orateur campagne pauvreté) et les insoumis·es du Comminges-Savès. Le midi, pique-nique insoumis avec une intervention du député qui s’est livré au jeu des questions/réponses avec l’auditoire. L’après-midi a permis de déambuler dans les rues aux alentours de la place principale du village en présence de Manuel Bompard (coordinateur du mouvement) et des insoumis·es organisateur·rice·s de l’événement. Au programme : tractage et échanges avec les passant·e·s. L’après-midi s’est poursuivie avec des prises de paroles autour de la campagne pauvreté et des élections européennes. La journée s’est clôturée avec un apéro insoumis sur la place du village.

Le lendemain à Brax, les forces ont été divisées en 3 groupes pour tracter dans 3 villes voisines aux abords des marchés matinaux et des centres commerciaux. Les tracts invitaient les citoyen·ne·s à assister au programme prévu l’après-midi à Brax. Le midi, pique-nique insoumis sur un marché très fréquenté. L’occasion d’exposer les affiches de la campagne pauvreté et de demander aux commerçant·e·s de proposer nos tracts sur leurs stands. S’en est suivi une après-midi conviviale en présence d’insoumis·es de Brax, des villes alentours, de Colomiers ou encore de Toulouse. Comme la veille, les caravanes du 31 se sont achevées sur un apéro militant et convivial.

Porteur de paroles, jeux ludiques, événements festifs, réunions publiques, porte-à-porte, etc… autant d’initiatives qui étaient lancées selon les capacités et les volontés locales des insoumis·es lors de ce dernier weekend des caravanes. Une réussite grâce au nombre d’événements organisés mais aussi à travers les retours positifs des participant·e·s, des habitant·e·s et des commerçant·e·s de ces territoires ruraux fortement impactés par les coupes budgétaires des gouvernements successifs. Le combat ne s’arrête pas là et comme pour les autres caravanes (santé, droits, etc…) ces initiatives se poursuivront dans le temps. De nouvelles actions en lien avec la ruralité sont déjà programmées par des groupes d’action dans les prochaines semaines.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here