Marche pour le climat : Castaner demande à ses organisateurs d’annuler

1714

Auditionné lundi soir à l’Assemblée nationale après les violences de samedi à Paris lors de la mobilisation des Gilets jaunes, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a invité les organisateurs de la marche pour le climat, prévue samedi prochain dans la capitale, à « ne pas maintenir » cette manifestation.

Alors que de nouveaux appels à la mobilisation samedi prochain sont lancés par les Gilets jaunes, l’exécutif s’interroge sur les conditions de la tenue de la marche pour le climat, prévue le même jour à Paris. Lundi soir à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a indiqué qu’il préférerait son annulation, ou en tout cas son report. « Pour tout vous dire, dans mon schéma idéal, j’espère et j’invite même d’ailleurs les organisateurs à ne pas vouloir maintenir cette manifestation », a-t-il répondu à la députée insoumise Danièle Obono lors de son audition par la commission des Lois, convoquée après les scènes d’émeute intervenues samedi dernier à Paris.

« Si tel n’est pas le cas », a néanmoins précisé Christophe Castaner, « nous discuterions avec eux des modalités de sécurisation ». Plus de 140 marches sont prévues samedi en France et à l’étranger, à l’appel de plus de 60 associations, « pour faire sonner l’alarme climatique », selon l’association Attac qui fait partie des organisateurs. Avant le ministre de l’Intérieur, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, s’était prononcé pour « un moratoire sur les manifestations » à Paris en attendant que le climat social se calme, n’excluant pas un report de la marche pour le climat de samedi.

Des appels lancés pour que les Gilets jaunes se joignent à la marche pour le climat
L’appel de Christophe Castaner a toutefois reçu une fin de non-recevoir de la part de plusieurs personnalités. Sur Twitter, Maxime Combes, économiste et militant de l’association Attac en charge du climat, a rappelé que la marche pour le climat était « prévue et organisée depuis des mois ». « Le gouvernement ferait mieux d’annuler les exonérations de taxe carbone dont profitent les plus grands pollueurs industriels du pays », a-t-il ajouté.

Le ministre « n’a peur de rien, ni du cynisme ni du ridicule », a pour sa part dénoncé sur Twitter l’élue insoumise Clémentine Autain.

Même constat pour Europe Ecologie – Les Verts. « Ça suffit! Que vous soyez défavorables, inaptes ou indifférents à la question écologique est une chose, mais nous serons à la marche pour le climat samedi », a fait savoir son secrétaire national David Cormand lundi soir, appelant à une « convergence des buts » écologistes et sociaux entre les écologistes et les Gilets jaunes. Avant lui, Yannick Jadot, tête de liste EELV aux prochaines européennes, avait souhaité que les Gilets jaunes sur France info rejoignent la marche de samedi.

Cet appel à marcher ensemble a également été formulé également mardi matin sur Europe 1 par le réalisateur et militant écologiste Cyril Dion, qui participera à ce rassemblement. « La cause des deux problèmes est la même », a-t-il assuré, en s’étonnant qu' »on devrait renoncer à la marche pour le climat parce que le gouvernement n’est pas capable de créer un véritable dialogue et de créer de l’équité dans le pays ».

Christophe Castaner a par ailleurs promis lundi à l’Assemblée de revoir à l’avenir la doctrine d’emploi du maintien de l’ordre en France. En cas de nouveaux rassemblements à Paris samedi prochain, le patron de la place Beauvau s’est engagé à renforcer les forces présentes dans la capitale et à « travailler sur la mobilité » de celles-ci.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here