Elections européennes: la République en marche garde la main, les Verts reviennent en force

2425

À Lyon, où la participation a dépassé les 57 %, la République en Marche est stable avec près de 29 % des voix. Elle devance Europe Écologie les Verts, qui dépasse les 20 %. Derrière, tous les autres partis sont très loin.

La République en Marche largement en tête, les écologistes qui retrouvent des couleurs, le Rassemblement national en retrait, mais aussi Les Républicains et La France insoumise qui sombrent complètement.

Un véritable rayon de soleil républicain. Ces élections européennes ont vu en France, mais aussi à Lyon, une participation record de 57,32 %. Les Lyonnais se sont donc finalement mobilisés pour des élections où l’abstention était pourtant toujours très forte.

23,7 % POUR LES VERTS EN 2009

Dans les neuf arrondissements, le parti d’Emmanuel Macron est bien implanté. Avec 28,76 %, la liste de Nathalie Loiseau ne cède qu’un point par rapport aux 30 % de la Présidentielle. Le maire de Lyon, Gérard Collomb, s’est d’ailleurs félicité que la liste « ait su rassembler le centre gauche et le centre droit, mais aussi une partie de la droite classique ».

Comme en 2009, où ils avaient atteint 23,7 % lors des Européennes, les Verts de Yannick Jadot sont de retour et s’imposent comme la deuxième formation politique à Lyon, avec 20,92 %, pointant même en tête dans le 1er arrondissement avec 29,83 % ! Ils sont sept points au-dessus des chiffres nationaux et distancent de près de dix points les partis de droite. Une performance qui justifie l’engagement de plus en plus important sur des politiques concrètes en matière d’écologie.

LES PARTIS TRADITIONNELS S’EFFONDRENT

Contrairement aux chiffres nationaux, le Rassemblement national ne progresse pas dans la capitale rhodanienne. Avec seulement 10,25 %, ils sont à leur place. Pour mémoire, Jean-Marie Le Pen faisait même 4 % de plus en 2014.

Mais ce dimanche soir, ce sont les partis traditionnels qui sont les plus touchés : l’UMP et le PS qui étaient les premières forces politiques à Lyon en 2014 et qui totalisaient plus de 40 % des voix à eux deux, sont péniblement et respectivement à 10,35 % et 7,45 %.

Pour Les Républicains, la défaite est sévère. « C’est un échec », confirme Étienne Blanc : ils perdent 13 % en cinq ans lors des élections européennes, limitant seulement la casse dans le 6e , avec 18,4 %. Maigre consolation, la liste de François-Xavier Bellamy reste toutefois devant celle du Rassemblement national de Jordan Bardella.

Même constat pour la liste de Raphaël Glucksmann : qu’il est loin le temps où Michel Rocard et le Parti socialiste faisaient plus de 29 % en 2004 !

Dernier grand perdant, La France insoumise, qui était parvenue à réunir 22 % des électeurs lors du premier tour de la Présidentielle en 2017. Le camouflet est sévère, sur le plan national mais encore plus à Lyon, où Manon Aubry est très loin, à 5,8 %.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here