Les laboratoires d’analyses de Chauny, Tergnier et Beautor en grève pour trois jours

2819

Après une première action fin septembre, le mouvement de grève se durcit avec des fermetures totales. Après les fermetures les après-midi du 23 septembre au 1er octobre, le mouvement national se poursuit avec des fermetures totales durant trois jours. À l’appel de six syndicats et associations de biologie médicale, de nombreux laboratoires d’analyses seront en grève les 22, 23 et 24 octobre. Dans le cadre de négociations avec l’Assurance maladie, pour un nouveau protocole d’accords, les représentants des biologistes médicaux dénoncent des propositions déséquilibrées, et notamment une « baisse du financement de plus de 10 % en trois ans ».

Un choix qui « nous place dans une situation de rupture économique majeure et de dégradation inéluctable de l’offre de biologie médicale de proximité », pointe l’intersyndicale. Derrière ça, elle craint « la fermeture de nombreux laboratoires de proximité et le licenciement du personnel qui y travaille ».

Avec cette action, les quatre syndicats de biologistes (SDB, SNMB, SLBC et SJBM) et les groupes de laboratoires de biologie médicale membres de l’APBM, avec le soutien de la fédération nationale des syndicats des internes en pharmacie et biologie médicale, espèrent être entendus par le gouvernement et le cabinet du Premier ministre.

À Chauny, les deux laboratoires (boulevard Gambetta et rue de la République) seront fermés. Même chose pour les établissements de Tergnier (boulevard Gambetta) et Beautor (rue de Tergnier). Les cas urgents habituellement traités dans ces laboratoires seront transférés vers l’hôpital public le plus proche.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here