Congé de deuil d’un enfant : « J’avais alerté » la ministre et les parlementaires, déclare le rapporteur de la proposition de loi

16076

« J’avais alerté, j’ai dit aux parlementaires qu’ils étaient en train de prendre une décision, qui à mon sens, allait beaucoup de bruit », déclare dimanche 2 février sur franceinfo Guy Bricout, député UDI-Agir du Nord, rapporteur de la proposition de loi visant à faire passer de cinq à 12 jours le congé pour les parents ayant perdu un enfant.

Je l’ai dit plusieurs fois à la ministre. Et malgré ça, j’ai subi des échecs, j’ai subi une fronde contre ma proposition. J’ai entendu une parlementaire de la majorité dire qu’elle obéissait aux ordres.

Jeudi, l’Assemblée nationale a refusé de faire passer le congé en cas de deuil d’un enfant de cinq à 12 jours. Depuis, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a plaidé « une erreur collective » et Emmanuel Macron a demandé au gouvernement « de faire preuve d’humanité ».

« Je remercie le président »

« Je suis très satisfait, dit Guy Bricout. Je ne pensais pas que ça remonterait aussi haut, je remercie le président de la République d’avoir demandé à ses collègues et ses parlementaires de revenir sur leurs positions », explique Guy Bricout.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici