Les ruches de l’apiculteur de Ribemont vandalisées à Villers-le-Sec

6969

Jérôme Nesztler a eu la très désagréable surprise de retrouver ses trois colonies d’abeilles entièrement détruites à Villers-le-Sec.

Il y a quelques jours, nous avons publié un article sur Jérôme Nesztler, habitant de Ribemont, à la recherche d’espaces pour mettre en place des ruches. Ce dernier, qui avait installé ce type de matériel dans la commune voisine de Villers-le-Sec, a eu la désagréable surprise de voir ses trois ruches vandalisées. « Elles ont été brûlées entièrement », regrette-t-il. En se rendant sur place, Jérôme Nesztler a vu son installation totalement démantelée. « Tous les cadres et l’ensemble des abeilles n’existent plus. »

Des ruches qu’il avait confectionnées. « J’ai perdu trois colonies d’abeilles. Il y avait aussi une valeur sentimentale. C’était la première colonie que j’ai sortie dans ces ruches. Je suis triste de voir ce que l’on peut faire avec des ruches. Je ne fais rien de mal. »

Plusieurs propositions pour installer des ruches

Dans l’histoire, le Ribemontois a perdu près de 600 € de matériel. Il devrait aller porter plainte dans les prochaines heures. Une chose est sûre, il ne réinstallera pas de ruches dans cette commune. « Heureusement, j’en ai gardé deux dans ma cour, ce qui me permet de continuer. »

Malgré son malheur, Jérôme Nesztler a reçu des offres d’installation suite à notre article. « Plusieurs personnes m’ont demandé si je pouvais en installer chez elles. La société de chasse de Landifay m’offre aussi une partie de parcelle pour pouvoir l’exploiter. » Une bonne nouvelle qui compense un peu la tristesse et la déception que Jérôme Nesztler ressent depuis quelques heures.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here