Pour sa saison culturelle, le Théâtre du Point-du-Jour se met à table

2238

La saison 2020/2021 au Théâtre du Point-du-Jour sera originale et engagée. Avec notamment des dîners intégrés aux spectacles.

Angélique Clairand et Eric Massé, nommés fin janvier 2020 à la tête du Théâtre du Point-du-Jour, n’ont pas eu vraiment le temps d’imposer leur marque. À peine commencée, leur programmation a dû s’interrompre, confinement oblige.

Mais la prochaine offrira une affiche originale, où chaque spectacle sera une expérience forte. Ainsi, ont-ils imaginé des soirées théâtrales autant que gastronomiques, où le public dînera tout en étant intégré à la pièce en train de se jouer. Avec ce concept intitulé « Théâtratable », c’est autant de plats traditionnels d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient mis en jeu et en bouche. Le voyage de Myriam Frisch (du 2 au 5 février), mis en scène par Linda Blanchet, nous emmène dans un kibboutz israélien. Cuko (du 2 au 5 mars) concocté par Jaha Koo et ses autocuiseurs nous invite à nous pencher sur le sort de jeunes Coréens du sud.

LA PAROLE AUX OUBLIÉS DE LA PÉRIPHÉRIE

Tandis qu’ Autophagies (du 22 au 25 mai), conçu par Eva Doumbia et le romancier Ivoirien Armand Gauz, nous plonge dans l’Afrique subsaharienne, à travers l’histoire de ses aliments principaux. Une autre série de spectacles a pour ambition de donner la parole aux invisibles, aux oubliés à la périphérie de nos villes. La nouvelle création d’Angélique Clairand et Eric Massé en fait partie. C’est une adaptation théâtrale du bouleversant roman de Philippe Besson Arrête avec tes mensonges (du 1er au 13 octobre).

Le théâtre poursuit sa collaboration qu’avec le Collectif Marthe, dont on verra Tiens ta garde , du 3 au 7 novembre. Ainsi qu’avec le Collectif Y d’Etienne Gaudillère, dont P ale Blue Dot, une histoire de WikiLeaks et Cannes 39/90, une histoire du Festival seront repris.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here