Le fabricant de l’iPhone accusé d’ouvrir la porte à une surveillance des contenus privés

4990

Apple a annoncé des mesures destinées à mieux lutter contre la pédopornographie et à protéger les enfants, mais sa méthode fait polémique.

Apple est la cible de critiques depuis son annonce de changements destinés à mieux lutter contre la pédopornographie et protéger les enfants. Si le but de ces mesures dévoilées le jeudi 5 août fait consensus, des ONG voient dans les méthodes employées une menace pour la vie privée et les libertés individuelles des utilisateurs d’iPhone et d’iPad.

Bien que ces mises à jour soient pour l’heure réservées au marché américain et prévues seulement pour la fin de l’année, Apple se retrouve au cœur d’une polémique : visée par une pétition d’associations et de particuliers, l’entreprise a dû publier des questions-réponses puis faire s’exprimer mardi son responsable de la vie privée, Erik Neuenschwander, dans le média en ligne américain TechCrunch, pour tenter d’éteindre la controverse. Celle-ci se nourrit d’inquiétudes sur la protection des contenus chiffrés, sur les smartphones ou sur les messageries comme WhatsApp, iMessage, Signal ou Telegram.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici