Plus d’électricité à partir de charbon et d’énergies renouvelables moins de gaz

4686

La production d’électricité à partir du charbon a augmenté de 40% au deuxième trimestre de 2022 par rapport à l’année précédente. La production d’électricité à partir de sources renouvelables a augmenté de 25%. Dans le même temps, 19% moins d’électricité provenait du gaz naturel. La production nette d’électricité au deuxième trimestre s’est élevée à 28,2 milliards de kWh, soit 4,3% de plus qu’au deuxième trimestre 2021. Ceci est rapporté par CBS sur la base de nouveaux chiffres.

Au deuxième trimestre 2022, 3,0 milliards de kWh d’électricité ont été produits à partir de charbon, soit 0,9 milliard de kWh de plus qu’à la période comparable de l’année dernière. La production d’électricité à partir de sources renouvelables a augmenté de 25% pour atteindre 12,5 milliards de kWh. Par rapport au même trimestre cinq ans plus tôt, la production a plus que triplé. En particulier, la production solaire (+40%) et éolienne (+25%) a augmenté au deuxième trimestre par rapport à l’année dernière.

Le temps ensoleillé et l’augmentation de la capacité installée des panneaux solaires ont entraîné une croissance de la production d’électricité à partir de l’énergie solaire au deuxième trimestre. La production éolienne augmente principalement sur terre. Cela est dû à la fois à une augmentation de la capacité installée à terre et aux conditions météorologiques favorables à l’énergie éolienne au cours du dernier trimestre.

La production d’électricité à partir de gaz naturel a chuté de 19% à 11 milliards de kWh au deuxième trimestre de 2022 par rapport à l’année précédente. Cela s’applique à la fois aux centrales électriques au gaz naturel et, entre autres, aux moteurs à gaz de l’horticulture en serre. La production d’électricité à partir de l’énergie nucléaire représente 3% de la production totale.

Alors que plus d’électricité a été produite aux Pays-Bas au deuxième trimestre de 2022, la production en France a chuté de 15% à 103 milliards de kWh, en partie en raison de l’arrêt de la maintenance des centrales nucléaires. En 2021, la France représentait encore 19% de la production totale d’électricité de l’Union européenne. Outre l’augmentation du prix du gaz naturel et du CO2, la rareté due à la baisse de la production nucléaire française affecte également un prix de l’électricité plus élevé.

Comme les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne ont produit moins d’électricité avec le gaz, principalement en raison des prix élevés. Mais là où la production de charbon a augmenté aux Pays-Bas, elle a chuté de 24% en France.

La production d’électricité à partir du soleil a augmenté plus rapidement aux Pays-Bas que dans les pays voisins. En Belgique et en Allemagne, cela a augmenté de 29% et de 13% par rapport au deuxième trimestre 2021. Là où la production d’électricité éolienne a augmenté aux Pays-Bas, il y a eu une diminution en France.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici