En France, le nombre de vétérinaires repart à la hausse

2002

Le nombre d’étudiants dans les cours a augmenté et la formation privée a commencé. Le Réseau des attachés agricoles en rend compte.

Plusieurs pays, dont les Pays-Bas et le Royaume-Uni, sont aux prises depuis longtemps avec une pénurie de vétérinaires pour l’élevage. Dans les débats avec la Chambre des représentants, cela est également régulièrement discuté dans les discussions sur la capacité de l’autorité néerlandaise des produits alimentaires et des produits de base (NVWA). Les vétérinaires sont utilisés, entre autres, pour la supervision dans les abattoirs et le transport du bétail. Il y a des pénuries.

La France est également confrontée à une pénurie de vétérinaires depuis des années. Dans les zones agricoles, cela crée des problèmes dans la fourniture de soins vétérinaires. Il y a trop peu de vétérinaires spécialisés dans les animaux de ferme. De plus, en France, les vétérinaires parcourent parfois des distances beaucoup trop grandes pour se rendre dans les élevages. En France aussi, trop peu de vétérinaires sont disponibles pour les tâches d’inspection officielle.

En raison d’autres politiques, le nombre d’étudiants en médecine vétérinaire en France augmente à nouveau, rapporte le réseau des attachés agricoles. Les quatre programmes nationaux École Nationale Vétérinaire à Maisons-Alfort près de Paris, VetAgroSup à Lyon, Oniris à Nantes et l’École Nationale Vétérinaire à Toulouse accueillent désormais 180 nouveaux étudiants chaque année. C’est plus que par le passé. En outre, une université privée a récemment commencé activement la formation. Il s’agit de l’Université UniLaSalle de Rouen, qui accueille une centaine d’étudiants chaque année.

Dans les quatre écoles nationales de médecine Vétérinaire, 480 vétérinaires sont diplômés par an jusqu’en 2017. D’ici 2030, en France, grâce à cette augmentation du nombre d’étudiants, 840 vétérinaires seront formés annuellement et entreront sur le marché du travail. C’est 75% de plus qu’en 2017. Cette augmentation est le résultat de la feuille de route pour le maintien en poste des vétérinaires dans les zones rurales, que le ministère a élaborée en collaboration avec les vétérinaires, le secteur agricole et les autorités locales.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici