La France interdit la version gratuite d’Office 365 et de Google Workspace pour les écoles

1656

Les écoles et établissements d’enseignement français ne sont pas autorisés à utiliser les versions gratuites de Microsoft Office 365 et Google Workspace car elles ne sont pas conformes au RGPD et à l’arrêt Schrems II sur le transfert de données personnelles vers des pays tiers, selon le ministre français de l’Education Pap NDiaye. Il a répondu aux questions de Philippe Latombe du Mouvement démocrate.

Latombe a fait valoir que Microsoft utilise des solutions gratuites pour fausser le marché et se rend coupable de concurrence déloyale. De plus, le politicien s’inquiète de la vie privée des étudiants, en raison du stockage des données dans le cloud américain. NDiaye déclare que les versions gratuites de Microsoft Office 365 et de Google Workspace ne sont pas conformes au RGPD et le ministère de l’Éducation a demandé aux établissements d’enseignement de cesser de les utiliser.

La CNIL recommande l’utilisation de solutions conformes aux lois européennes sur la protection de la vie privée et n’envoyant pas de données aux États-Unis. Auparavant, un État allemand avait décidé d’interdire Microsoft Office 365 car il n’était pas conforme au RGPD. L’année dernière, le ministre de la Justice et de la Sécurité de l’époque, M. Grapperhaus, a annoncé qu’il existait des risques pour la vie privée lors de l’utilisation de Google G Suite et de G Suite pour l’éducation, ce qui signifie que les organisations qui utilisent le logiciel n’ont pas ou pas assez de contrôle sur ce qui arrive aux données des utilisateurs.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici